blog-vintage-header

Les erreurs les plus fréquentes en référencement


erreurs seo

S’il n’existe pas de principe gravé dans le marbre en SEO, certaines erreurs se révéleront systématiquement nuisibles pour votre site web ou votre blog.

C’est en analysant les sites de mes clients que j’ai pu faire ce constat : pressés par le temps, certains sont prêts à tout pour obtenir les premières places sur les SERP de Google et le plus rapidement possible.

Si certains hacks vous permettront effectivement d’améliorer votre positionnement, la plupart des astuces « vite fait, bien fait » n’auront que des conséquences négatives pour votre site web. Découvrez les 5 erreurs SEO les plus fréquentes et les moyens de les éviter !

 

Erreur numéro 1 : la sur-optimisation des contenus et des métadonnées

Si l’optimisation des aspects techniques de votre site web a du bon, la sur-optimisation ne pourra que lui nuire. Ce terme regroupe une vaste gamme de techniques destinées à décrocher les premières places des SERP en « dupant » les moteurs de recherche :

multiplication de mots-clés sans grande pertinence, voire totalement incohérents (keyword stuffing), achat de backlinks sur des fermes de liens ou des annuaires web de mauvaise qualité, insertion de mots-clés en blanc sur les pages du site… la liste est longue.

 

Si ces techniques ont pu produire leur petit effet il y a quelques années, Google s’est chargé de les éliminer avec ses redoutables Penguin et Panda.

Bien que ce type de technique continue d’apparaître (et de disparaître au rythme des mises à jour de Google), les SEO ne pourront jamais déjouer les algorithmes des moteurs de recherche.

Ne cherchez surtout pas à les tromper : la sanction se révèle généralement sévère !

 

Comment l’éviter ?

En misant sur des techniques SEO dites « white hat », qui vous demanderont certes plus d’investissement et de temps, mais qui vous permettront d’optimiser votre site en toute sécurité.

Insérez vos mots-clés le plus naturellement possible dans vos contenus et vos titres, n’investissez pas dans un annuaire en ligne s’il ne vous paraît pas fiable.

Enfin, publiez des contenus de qualité le plus régulièrement possible pour obtenir de précieux backlinks et amener les robots des moteurs de recherche à indexer les pages de votre site plus souvent.

 

 

Erreur numéro 2 : un contenu de faible qualité

Souvent liée à la sur-optimisation, la publication de contenus de faible ou de mauvaise qualité fera fuir les internautes comme les moteurs de recherche.

Quel que soit le nombre de mots-clés insérés dans vos articles de blog, un taux de rebond élevé indiquera très nettement aux bots de Google et consorts que vos contenus n’attirent, ni ne retiennent les visiteurs sur votre site. Conséquence : vous pourriez bien vous retrouver parmi les derniers résultats sur leurs SERP !

 

Comment l’éviter ?

En prenant le temps de préparer les textes de votre site ou vos articles de blog, en les documentant et en les relisant soigneusement. Pensez à insérer des liens vers d’autres pages de votre site, afin de renforcer son maillage interne et de faciliter le travail d’indexation des bots.

Proposez également des liens externes vers des pages de qualité, bien indexées (sites institutionnels ou officiels, par exemple), pour permettre à l’internaute d’approfondir ses recherches. En matière de contenus web, privilégiez toujours la qualité à la quantité : si cela vous prendra du temps, vous obtiendrez toutefois un bon référencement sur la durée.

 

Erreur numéro 3 : le duplicate ou near duplicate content

Pour aller « plus vite », ou parce que « tout a été déjà dit sur le sujet », de nombreux propriétaires de sites copient impunément les contenus d’autres sites.

Cette forme de plagiat est sévèrement punie par Google, en plus d’être particulièrement décriée au sein de la communauté web : bannissez-la à tout prix !

Qu’il s’agisse d’un paragraphe discrètement copié sur Wikipédia ou d’un article entier, titre compris, plagié sur le site d’un concurrent, vous perdrez toujours au change (et au jeu du chat et de la souris avec Google).

  

Comment l’éviter ?

En publiant des contenus originaux ! Même si le sujet a déjà été traité, prenez le temps de trouver un angle original pour l’aborder, en vous appuyant sur votre propre expertise ou opinion.

S’il est vivement conseillé de se documenter pour rédiger un article de blog, essayez d’esquisser sa structure avant de consulter d’autres sites sur la thématique en question : vous pourriez les plagier sans même vous en rendre compte.

Et si vous constatez qu’un site concurrent duplique vos contenus, prenez les devants en contactant son administrateur et en lui signalant qu’il s’expose à de graves sanctions.

 

 

Erreur numéro 4 : un temps de chargement qui n’en finit plus

Si les premiers modèles de modems nous ont habitués à des temps de chargement longs, l’arrivée de nouvelles technologies comme la fibre optique a changé la donne. Quel que soit son support de navigation (ordinateur, tablette ou mobile), l’internaute économise le temps qu’il passe sur le web en « zappant » constamment.

Et ne vous y trompez pas : si le temps de chargement de votre site est supérieur à 3 secondes, vous perdrez des visiteurs (voir des clients) potentiels. Dans la perspective d’une bonne expérience utilisateur, les moteurs de recherche sanctionneront des sites au temps de chargement trop long : vous devez donc le réduire au minimum !

 

Comment l’éviter ?

En optimisant les aspects techniques de votre site web. Privilégiez toujours le langage HTML aux scripts Flash ou Java. Allégez le poids de vos images pour éviter que vos pages ne s’affichent au compte-gouttes.

Ne multipliez pas les animations vidéos et autres diaporamas interactifs dès la page d’accueil, et n’oubliez pas d’installer un cache (disponible sous forme de plugin, si vous utilisez un CMS) pour optimiser le temps de chargement de votre site web.

 

|

Classé dans : SEO

Load WooCommerce Stores in 249ms!